YANN QUEFFELEC - Et la force d'aimer

Publié le par maxi

Que la tâche est dure ! Allez je me lance : je n'ai pas vraiment apprécié ce livre, l'histoire m'a un peu ennuyée et par moment même, quelques détails m'ont échappé, je n'ai pas tout compris.
J'ai reconnu tout de même la plume de Yann Queffélec et son don pour nous décrire avec puissance les émotions et les sentiments de ses personnages. Mais ça n'a pas été suffisant pour moi. L'histoire passionnée et violente entre Mona, criminelle en fuite et Emmanuel, célibataire sûr de lui et obsédé par les seins de son amie, ne m'a pas convaincue.

Yann Queffélec est un de mes auteurs préférés. Je ne peux pas finir cette critique sur une note négative et je préfère vous faire partager un extrait de ce bouquin :

"Et tout en conduisant d'une main, de l'autre il envoyait des beignes à travers la cabine, il houspillait Mona, la jetait contre la portière. Il braillait des comptines où des petits hommes, carabi, s'en allaient à la chasse, caraba, il se moquait d'elle à tue-tête, guilleri, sautant sur le siège et secouant le volant d'un van qui slalomait au bord du fossé. Elle ne cherchait pas à parer les coups. Les mains sur les yeux, tassée en boule au fond du dossier, elle geignait et semblait se gorger de sanglots. Elle ne voulait rien laisser perdre d'un chagrin qui libérait tant d'émotion. On aurait dit qu'elle allait défaillir de volupté. Aussi froide au pieu, aussi passionnée pour chialer !"

ET VOUS, QUEL EST VOTRE AVIS SUR CE BOUQUIN ?

Commenter cet article