TATIANA DE ROSNAY - Elle s'appelait Sarah

Publié le

Ce roman, c'est l'histoire d'une tragédie.

Julia, journaliste, se voit confier la couverture de la soixantième commémoration de la rafle du Vel' d'Hiv' survenue le 16 juillet 1942 à Paris : 4000 enfants juifs arrêtés par la police française et déportés.

Cette mission va la conduire à découvrir un secret familial, lié à l'histoire bouleversante d'une enfant juive, Sarah.

Sarah avait été préservée par ses parents du danger que sa famille et elle encourait ; elle ne savait pas grand chose de l'antisémitisme. Ainsi, le jour de sa déportation, elle a enfermé son petit frère dans un placard pour le protéger de la police, pensant revenir plus tard  ...

Sarah a survécu, mais pas son petit frère.

Ce roman est très intéressant et très dur car il nous plonge froidement en 1942 ; il évoque un sujet dérangeant qui nous interpelle fortement et mérite d'être souligné : la passivité de certains français à cette époque, ceux notamment qui ont récupéré les appartements et les biens des juifs déportés, sans le savoir ou sans vouloir le savoir.

Qu'aurait-on fait à leur place ? Comment aurait-on réagit ? Ce bouquin a donc fait ressurgir beaucoup de questions et également beaucoup d'émotions : malaise, incompréhension, horreur, culpabilité, honte.

Ne passez pas à côté de cette lecture déchirante.

ET VOUS, QUEL EST VOTRE AVIS SUR CE BOUQUIN ?

Publié dans J'ai adoré

Commenter cet article

Nicolas 28/06/2009 19:50

La partie qui se déroule en 1942 est très réussie, mais je ne peux pas en dire autant de la contemporaine, où la narratrice nous parle d'elle, d'elle, et aussi... d'elle. Ses tourments sentimentaux n'ont pas grand-chose à voir avec le sujet principal, la rafle du Vel d'Hiv. On sort de cette lecture avec le regret que la partie historique soit quantitativement beaucoup moins importante que la contemporaine. Bref, j'ai bien aimé, mais le roman a tout de même de gros défauts.

Maxi 23/04/2011 13:54



Moi, j'ai beaucoup aimé ce bouquin. Je vais bientôt voir l'adaptation cinématographique, on verra si elle est réussie


Hier soir, Tatiana était à la télé, mais dans une émission trop tardive, quel dommage, je me suis endormie et je l'ai ratée ...



Mademoiselle Swann 15/03/2009 10:25

Je n'ai pas encore lu ce livre, il m'attend sur une étagère de ma bibliothèque mais aux vues de tous les commentaires et avis très positifs à son sujet je pense que ce sera ma prochaine lecture car j'ai maintenant hâte de le commencer!

EUPHRASIUM 11/02/2009 23:33

Bonjour,
Je soumets  mon roman à votre critique.
https://www.zizole.blogs.psychologies.com/EUPHRASIUM
"Emma ou la rage de vivre"
Editions Amalthée.
 
Référencement en cours. Pour ceux qui le désirent: commande possible déjà à la FNAC.
Voir lien ci-dessous.
http://livre.fnac.com/a2620536/E-Calmont-Emma-ou-la-rage-de-vivre?OriginClick=yes
http://www.fnac.com/redir/emailing.asp?PRID=2620536
Et à :
http://www.cdiscount.com/search/calmont%20euphrasie/s-105.html?navid_nav=101
 
 
« Ils disposaient d’eau et d’une étendue de terre. De quoi avaient-ils besoin d’autre pour vivre ? Mais rien, absolument rien pour le moment. »
Emma à neuf ans. Avec ses joies et ses questionnements sur la vie, elle mène une existence au cœur d’une rizerie, en compagnie de ses camarades. De l’école à l’église, sans oublier les fêtes au village, camaraderie, amitié, solidarité, combativité dans le respect sont peintes comme des armes inoffensives et indispensables au bonheur ! Emma ou la rage de vivre s’ouvre sur un hommage aux ancêtres. Dans cet ouvrage, humanisme et optimisme sont mis en valeur , il s’agit d’une véritable philosophie de la vie.
 
Résumé:
Le passé dessine les contours du futur. Ainsi l’histoire ici racontée dans Emma ou la rage de vivre s’ouvre-t-elle sur un hommage aux ancêtres.  En 1624, un groupe d’hommes, fuyant des guerres, s’élance à la recherche de terre pour construire un village de paix et d’unité.
De ces ancêtres audacieux et acteurs de leur vie, naît Emma dix-sept générations plus tard. Héritière de ce passé de braves hommes, dotée d’une curiosité à toute épreuve, Emma nous est présentée dans sa relation à la vie.  Emma et ses camarades s’approprient le monde des adultes et évoluent à leur aise. A la rizerie, aux fêtes du village, au bal des collégiens, au marché, à l’école, dans les grands événements de la vie telles la maladie, la mort, Emma et ses amis sont sous nos yeux, toujours comme des acteurs selon leur degré de compréhension. Rien ne les freine. Dans leur monde, on peut parler même aux oiseaux. Oui, tout devient possible avec Emma et ses camarades. Les pluies diluviennes qui les gardent à l’école pour une nuit sans crier garde, donnent lieu à des mises en scène de joie. Et tous sont entraînés dans de tels élans quelles que soient les circonstances.
Des enfants, mais des enfants tout à fait raisonnables comme des adultes, on dirait. Emma nous mène dans un monde d’éveil et émerveillement  en toute chose. Et la curiosité, l’amitié, l’émulation, la joie, le respect de l’autre … donnent accès au bonheur immédiat. L’émerveillement et la curiosité qui animent ces enfants semblent prolonger ce bonheur dans le futur. En cela, Emma ou la rage de vivre est un ouvrage axé sur l’humanisme et l’optimisme. Les aptitudes à ces valeurs se retrouvent ou en tout cas, sont accessibles aux enfants de tous les pays. Aussi pouvons-nous dire que Emma ou la rage de vivre est un ouvrage résolument tourné vers le futur et sur le monde.

sebastien L 01/12/2008 02:23

Hello
J'avais beaucoup aimé ce livre. Voici ma chronique coup de coeur: http://lireplus.mabulle.com/index.php/2007/06/22/71156-tatiana-de-rosnay-elle-s-appelait-sarah-coup-de-coeur-
j'avais même eu une Interview de l'auteur, pour ceux qui voudraient aller plus loin. Et je conseille aussi "la mémoire des murs".
L'un des rares livres qui m'a bouleversé cette année!
a bientot :)

Florinette 28/11/2008 19:46

J'ai tellement aimé ce livre qu'après la lecture j'ai surfé sur le net pour en savoir plus sur cette rafle. Un livre bouleversant qui me restera longtemps en mémoire !