DOMINIQUE LAPIERRE /LARRY COLLINS - ... ou tu porteras mon deuil

Publié le par maxi

J'ai choisi ce livre car la couverture m'a beaucoup attirée, ainsi que le résumé de la 4è de couverture qui me promettait un peu d'histoire sur la guerre civile en espagne. Mais je ne m'attendais pas à découvrir la vie de l'un des plus célèbres matadors d'espagne.

Je suis contre les corridas, je trouve ces pratiques barbares. C'est mon avis, voilà, c'est dit. Mais j'ai décidé d'aborder ce bouquin en mettant mes "a priori" de côté et je l'ai trouvé intéressant, très riche en informations malgré quelques longs passages, de très longs passages que j'ai trouvé parfois ennuyeux. A plusieurs reprises, je me suis surprise à lire des lignes entières sans être capable de me souvenir de quoi il s'agissait ...

Ce livre raconte le drame du village natal du célèbre matador Manuel Benitez surnommé "El Cordobés" pendant les événements de la Guerre Civile : la pauvreté, la famine, les morts. C'est admirablement bien raconté. Les auteurs nous offrent un recueil de témoignages de personnes qui ont approché un jour de près ou de loin "El Cordobés". Ils nous font partager sa difficile ascension dans le monde de la corrida et sa volonté farouche d'accéder à la gloire et à la fortune. Il y parviendra et partagera même l'intimité de Franco, l'homme dont les prisons ont causé la mort de son père. NO COMMENT...
 
Maintenant que j'ai fini la lecture de ce livre, je vous le confirme : je suis toujours contre les corridas ! Mais j'aime beaucoup l'Espagne, j'adore l'Andalousie : moi qui ai visité cette région, et notamment les plus anciennes arènes à Ronda, c'est sans difficulté que je me suis imaginée les scènes décrites dans ce bouquin et de ce côté là, je me suis régalée.

ET VOUS, QUEL EST VOTRE AVIS SUR CE BOUQUIN ?

Publié dans ouais ... moyen

Commenter cet article

khelkhal nourredine 03/04/2012 20:25


jai lu ce livre 3fois  et cette nuit la liberte en 1986 ils sont tres saisissant

Patricia 16/05/2006 18:25

Je l'ai lu ado, j'avais adoré l'histoire... mais comme toi, je n'ai pas (et ne le suis toujours pas) été convaincue par la corrida !

maxi 16/05/2006 19:01

J'aime bien les livres comme celui-ci qui nous nous donnent une ouverture sur des domaines inconnus : aujourd'hui, j'en sais un peu plus sur le monde de la corrida, même si c'est pas ma tasse de thè, c'est toujours bon à prendre !

Lord Vega 08/05/2006 10:33

Eh bien pour être honnête, je n'ai pas réussi à le finir...
En fait j'ai beaucoup de mal avec les Dominique Lapierre car je trouve que son style ne coule pas suffisament ( tout en respectant tout à fait l'écrivain )
Au passage, bravo pour ton blog fort agréable ( petit bémol : je suis particuliérement féru de littérature classique ancienne et je n'en vois pas... snif )
sinon, au plaisir et bonne continuation

maxi 08/05/2006 14:54

Bonjour ,Il faut que je l'avoue : à plusieurs reprises, j'ai été tentée d'abandonner ce livre en cours de route ... en revanche, j'ai apprécié le style, mais j'ai en mémoire certains passages, comme par exemple celui qui détaille l'élevage des taureaux, leur transport et  leur perte de poids ... hyper-rasoirs !!Merci de votre visite et à bientôt