NANCY HUSTON - Dolce agonia

Publié le par maxi

Thanksgiving. Sean Farrell a convié chez lui des collègues, des anciennes maîtresses, et leurs conjoints respectifs pour fêter cet événement. Bloqués par la neige, les invités passeront la nuit chez lui.

C'est cette longue nuit qui est ainsi comtée dans le bouquin. Mais au-delà des joyeux bavardages échangés par les convives autour de la table, l'auteur nous permet d'entrer dans les pensées intimes de chaque personnage : l'esprit de chacun va s'évader pour quelques secondes vers des souvenirs lointains, parfois futiles, parfois très difficiles, et le lecteur va partager cette intimité.

J'ai trouvé cette étude de personnages extrèmement intéressante ; au début, on part d'une présentation très banale d'un personnage, et en creusant un peu, on découvre les événements marquants qui ont forgé sa personnalité et son caractère, comme la maladie, le divorce, la guerre, le viol, l'inceste et surtout la perte d'un proche, l'appréhension de la mort ...

L'originalité de ce livre est qu'un narrateur plutôt inattendu,  Dieu lui-même, va intervenir ponctuellement pour nous raconter parfois ironiquement de quelle façon il ôtera la vie à chacun de ces personnages.

En conclusion, ce livre m'a beaucoup intéressé, mais ça ne vous aura pas échappé, j'ai eu beaucoup de peine à le terminer... Je ne saurai pas précisément en expliquer les raisons. Toutefois, il est vrai que certains passages m'ont un peu bloqué : la lecture de ce livre m'a inévitablement poussé à réfléchir sur ma capacité de faire face à la mort et au deuil, ce qui m'a souvent fait violence.

ET VOUS, QUEL EST VOTRE AVIS SUR CE BOUQUIN ?

Publié dans J'ai bien aimé

Commenter cet article

gaelle josse 02/12/2010 21:17



Bonjour, je découvre votre blog avec beaucoup de plaisir, et cette chronique sur un Nancy huston que je n'ai pas lu et que vous me donnez envie de lire, malgré quelques réserves. Merci à vous !



Bl. 02/04/2007 19:50

Je ne connais que "Lignes de faille" qui m'a bien emballé autant par le sujet que par la façon dont le traiter et l'écrire. Du coup, j'ai envie de découvrir un peu plus cet auteur. Et j'avoue que le "Dolce Agonia" me tentait. Ce n'est peut-être apparemment pas son meilleur, mais faudra, à mon avis, quand même quej'essaie... un jour...

Oswald 31/01/2007 21:33

J'ai arrété au bout de quelques pages, peut etre le style , que j'ai trouvé soporifique, alors que l'idée et le fil directeur du livre est excellent.

maxi 05/02/2007 21:15

exactement comme toi, j'ai trouvé le style soporifique et l'idée pourtant excellente !!

Moustafette 22/01/2007 22:38

DOLCE AGONIA n° é, mais y'a pas à retourner la bibliothèque dans tous les sens, LIGNES DE FAILLE n° 1 loin devant !!!!!

maxi 25/01/2007 20:45

Encore une fan de "Ligne de faille" !!!!!

Jules 13/01/2007 19:12

Dieu qui est narrateur, c'est original!  Pour le reste, pas la peine!

maxi 14/01/2007 16:00

Ca c'est vrai, c'est plutôt original ! Surtout qu'il n'est pas tendre ce dieu-là !!